• Voici une petite feuille de route pour accompagner le jeu Kataboom. J'ai trouvé les fiches modèles ici sur le site de la Classe de Marion. 

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Voici les principes d'utilisation des ateliers dans la classe. Je m'y réfère régulièrement, surtout en début d'année. 

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Feuilles de route en téléchargement ici ! 

    Pin It

    2 commentaires
  • Feuille de route attrimaths :

    en téléchargement ici ! 

    Pin It

    votre commentaire
  • Cela fait quelques mois que je voulais prendre le temps d'expliquer mon organisation de classe...Cela fait maintenant deux ans que je fonctionne comme cela et j'ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec mes élèves et à les voir réussir. 

    Avant d'entrer dans le détail, je vais d'abord vous exposer mes objectifs a priori :

    - amener les élèves à progresser à leur rythme

    - amener les élève à réussir et à se faire plaisir à l'école

    - amener les élèves à prendre conscience de leurs acquis et de leurs réussites

    - amener les élèves à devenir autonome

    - faire confiance à mes élèves et à leurs capacités

    - accepter que le Savoir ne provienne plus de l'enseignant exclusivement : les pairs, le matériel, ...

     

    Quel programme ! 

    * Tout d'abord, les grandes sections ont un plan de travail à la semaine. Ce plan regroupe des activités des différents domaines du programme. J'utilise un code couleur qui se retrouve dans la liste des attendus. Ce plan est présenté en début de semaine avec les GS (Les PS et MS curieux ont le droit de venir écouter et se faire envie ! ) J'insiste surtout sur le but de tâche et l'apprentissage en jeu dans l'activité : pourquoi je leur donne ce travail et ce qu'ils vont apprendre en le réalisant. Cela nourrit leur motivation, leur permet de faire lien entre les divers apprentissages et participe à la construction de leurs savoirs. 

    Chaque matin nous reprenons ce plan et ce sont les élèves eux-mêmes qui choisissent leur activité. Ils peuvent redonner les consignes à leurs camarades. Il se joue également quelque chose d'important dans ces moment là : revenir sur une activité déjà réalisée permet à l'élève de prendre conscience des stratégies mises en place pour réussir et verbaliser/expliquer participe à la construction des savoirs.

    Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les élèves ne choisissent pas forcément les activités les plus faciles le premier jour. En leur faisant confiance, ils s'organisent, font des choix, se frottent à leurs difficultés et développent leur autonomie

    Une fois l'activité choisie, ils s'installent seuls ou par deux/trois et vont travailler en autonomie pendant environ 45 minutes à 1h. 

    Ensuite, au moment du regroupement un élève nous présente son travail, ce qu'il a appris

    Afin de permettre aux élèves de bien s'approprier cet outil, il est important de proposer en début d'année un plan avec des activités faciles où ils ne vont demander de l'aide en permanence. Il faut accepter de prendre le temps d'installer cet outil dans la classe.

    Le matériel qui est associé doit être facilement repérable dans la classe. Personnellement je regroupe sur une étagère le matériel qui sera utile pour la réalisation du plan. L'autonomie des élèves s'anticipe ! 

    Les petites et moyennes sections, après avoir profité de leur temps d'accueil, viennent s'asseoir sur l'ellipse qui est devant le tableau. Nous prenons connaissance de leur plan à eux.

    Cet affichage se construit au fur et à mesure de la semaine avec des traces, des photos, des mots, ... Chaque jour nous revenons sur le travail à réaliser et toujours, l'apprentissage en jeu, même dès la petite section. 

    Il est composé de trois colonnes : une activité avec l'atsem, une activité avec moi et une activité "tout seul".

    Le travail mené avec l'atsem et le travail autonome correspondent à des ateliers échelonnés. C'est à dire que pour une même activité, plusieurs niveaux de compétences sont possibles. Les élèves travaillent donc en fonction de leur propre rythme et pas en fonction de leur niveau de classe (PS ou MS). En prenant conscience de leurs acquis, ils vont choisir eux-mêmes le niveau de compétence travaillé. Les élèves ont aussi la possibilité de réitérer l'activité dans la semaine afin de stabiliser leurs apprentissages et de progresser. 

    Ces ateliers échelonnés sont associés aux brevets. J'ai utilisé au départ la trame des brevets du site Maternailes. J'ai repris le code couleur de la liste des attendus du programme. Voici quelques exemples : 

    Les ateliers échelonnés peuvent aussi être associés à une feuille de route.

       

    Etant construites sur le même modèle, elles sont rapidement utilisables en autonomie. 

    Quant au travail avec moi...Ce sont des ateliers individuels type Montessori ou des temps de langage individuels. Les ateliers individuels sont basés sur la classification : vie pratique, vie sensorielle, vie mathématiques et langage. Les fiches de suivi vont être disponibles prochainement sur le blog. Encore une fois, ces activités sont proposées en fonction du rythme de chacun mais aussi en fonction de leurs périodes sensibles... Un peu de théorie s'impose...

     

    Bilan ...

    Qu'il est agréable de voir tout ce petit monde travailler, apprendre et réussir ... avec ou sans moi !

    Cette organisation me permet de répondre à mes objectifs donnés a priori mais aussi me permet de dégager du temps pour observer cette ruche

    ... mais cela est une autre histoire...pour en savoir plus, voici le lien vers mon mémoire...

    .

     

    Pin It

    2 commentaires